De l'herbe, j'aimerais parler...

Pas la variété indienne mais celle qui pousse dans nos champs de sports et espaces de promenade et qui semble faire le bonheur d'une large frange de vignerons au point d'avoir tout entendu et son contraire.
Voici deux avis extrêmes que je soumets à votre réflexion et qui ne résultent que de la synthèse de mes petites enquêtes.


L'un me dit : le retour à l'enherbement des rangs a favorisé un retour de la vie dans les vignes, autour et dans les sols, tout en permettant aux échanges hydriques de mieux se réguler.

L'autre me dit : l'herbe prive les sols d'oxygène, donc de vie, elle agit comme un concurrent à la vigne quant à la consommation de minéraux, empêche les racines de travailler en profondeur et est juste bonne à stabiliser les sols difficiles à travailler.


Et alors quoi ? Faut-il taper entre les deux et aller du côté de mes amis alsaciens avec un rang sur deux....

Votre avis m'intéresse... surtout si vous êtes vigneron(ne)