Au travers de mes programmes de visite de domaines qui ressemblent assez souvent, pour le timing et la concentration des vins dégustés, à un vrai Marathon (dixit les victimes qui m’accompagnent), il est essentiel de pouvoir se poser face à un bon petit repas, surtout que les vins d’Alsace, particulièrement les VT et SGN qui finissent traditionnellement les dégustations, ouvrent particulièrement l’appétit.
Je recherche toujours dans ce cas un resto sans chichis et où il est possible de retrouver un prolongement humain aux expériences de la journée, et où, on ne risque pas d’avoir faim en sortant.
Dans ce cadre, en Alsace, j’aimerais vous parler de deux découvertes et d’une confirmation glanées des deux derniers mois.

Première découverte : la Winstub « Au Pont du Corbeau » tenue par les très sympathiques Christophe Andt et son épouse, fêlés de vins et de bonne chère et possesseur d’un des derniers établissements qui allie tradition alsacienne et convivialité dans la capitale bas-rhinoise.
Si la carte est classique, les plats sont particulièrement goûteux, savoureux, appuyés avec des charcuteries d’une qualité rare.
Mais c’est aussi et peut-être surtout au niveau du vin que la différence se fait. Christophe est un « prospecteur » qui tient à visiter lui-même « ses » domaines, allant jusqu’à les réserver encore les cuves ou les futs. Sa carte montre un énorme esprit d’ouverture, même si la biodynamie et les vins natures occupent souvent une belle place dans ces coups de cœur. En cela, alsace et Jura proches ne manquent pas sur sa carte dithyrambique.

Christophe Andt

Mais le remarquable commence dès « les vins au verre », suggérés dans un petit panier que transporte Christophe, bondissant de table en table, tel Pan au large sourire. Tout le monde se fait plaisir, à commencer par le chef lui-même et il n’est pas rare de voir verres et vins s’échanger de table en table…
Bref… le paradis des fous dans mon genre !

Données techniques : 21, Quai Saint-Nicolas, 67000 Strasbourg – TEL : 03 88 35 60 68 - Lu-Ven : de 12:00 à 14:00 et  Di-Ven : de 19:30 à 22:00

Toujours dans le Bas-Rhin, une seconde découverte que je dois à Jean-Pierre Rietsch : « Le Potin » à Barr (Voir photo ci-dessus).
Originaire d’une famille de restaurateurs dans le Nord, Hervé Duhamel est descendu en Alsace pour y proposer une brasserie de type assez parisien, faisant la part belle aux produits frais du jour et aux spécialités locales dont les tartes flambées qui y ont très bonne réputation.
Mais le top reste le tableau du jour, commenté par Hervé lui-même avec grande passion dans un style pour le moins « théâtral »… du pur bonheur, surtout que qualité et présentation soignée sont au rendez-vous.

Hervé Duhamel

Et sachant que ce qui a attiré Hervé de son Nord, ce sont les vins… il n’est pas trop difficile d’imaginer que la carte des vins est au diapason de sa jovialité, non sans que les vins au verre ne dépareillent pour autant.

Données techniques : 11 rue du Général Vandenberg à 67140 BARR - TELl : 03 88 08 88 84 - Me à Sa : 12h à 14h et 19h à 21h45 et Dimanche cuisine en continu de 12h à 21h30 - www.aupotin.com

Après ces deux découvertes, la confirmation maintes fois renouvelées avec « La Taverne Alsacienne » à Ingersheim dans le Haut-Rhin, aux portes de Colmar
C’est une famille au grand complet emmenée par Jean-Philippe Guggenbuhl qui vous accueille dans cette maison gourmande avec une gentillesse rare.
Que les choses soient claires, tout dans cette maison mériterait une voire deux étoiles dans un guide bien connu, mais Jean-Philippe ne veut pas en entendre parler parce que ce qui compte pour lui c’est se concentrer avec sa famille sur sa cuisine et son insatiable passion des vins, pour lesquels, il possède, secret de polichinelle en Alsace, une des plus belle carte de France où verticale de la Grange des pères, grands Bourgognes et autres vins d’exception côtoient d’innombrables vins d’Alsace, parmi les meilleurs. Comme les prix sont au plus bas (autre avantage de ne pas chercher le luxe stellaire), c’est du pur bonheur.
La formule idéale reste d’y passer en groupe de 8 à 10, laisser le chef suggérer un menu et lui donner les commandes « à l’aveugle » dans le choix et le service des vins.

Jean-Philippe Guggenbuhl

Emotion garantie… aussi parce que l’assiette est à la hauteur dans sa qualité, son inventivité, sa fraicheur et son côté copieux jusqu’aux dessert souvent fabuleux. Je viens d’y manger les meilleures asperges de ma vie, purement inoubliables cuites en crème avec des morilles, dressées sur une pate feuilletée.
Bref, la « Grande » gastronomie sans chis-chis, comme je les aime, le tout, avec un rapport qualité/prix invraisemblable.
Et quand vous sortez, les dames Guggenbuhl qui vous ont accompagné toutes la soirée et le chef qui n’hésite pas, le travail diminuant à sortir de son antre, vous avez vraiment envie de les embrasser !

Données techniques : 99 rue de la République à 68040 Ingersheim – TEL : 03 89 27 08 41  -  De 12h00 à 13h30 et 19h00 à 21H45 sauf les lundi (journée), jeudi et dimanche (soir) - www.tavernealsacienne-familleguggenbuhl.com