Carnets de Route
en Languedoc-Roussillon

 

03. Jean-François Deu
The
"Barefoot" Winemaker
Dom. du Traginer

Journée faste que ce second jour en Languedoc-Roussillon. Faste tout d’abord parce que Jean-Marc Imberdis de «Le Vert et le Vin » m’avait convié à descendre jusqu’à Banyuls, pour y rencontrer, avec sa sympathique famille, Jean-François Deu (prononcer Déou) du domaine du Traginer, en bio depuis 1997.
Jean-Marc fait partie tout comme moi des convaincus des bienfaits du bio et de la biodynamie sur la viticulture, tout en tentant de garder du recul et de ne surtout s’enfermer dans des dogmes. Faste, ensuite, parce l’oiseau que Jean-Marc m’avait déniché valait largement le déplacement.

 

 

En effet, comme oiseau, JF Deu en est un fameux modèle, sympathique, athlétique et ayant surtout la particularité de se balader en ville et dans les vignes à pieds nus. Sur les sols schisteux de Banyuls, vous imaginez le tableau, nous, on avait mal pour lui.
Mais cette particularité assimilée, notre attention fut évidemment captivée par le spectacle offert par ses vignes en terrasses plongeant vers la mer … difficile d’imaginer plus beau.

 

 

Malgré la chaleur et la caillasse omniprésente, les vignes du domaine respirent la santé, se démarquant pas mal des parcelles voisines, très « propres » sur elles. Il faut dire qu’à Banyuls et Collioure, le bio n’a pas encore vraiment fait sa percée, seuls 3 % des vignerons y étant déclarés officiellement.  Les 7,5 ha des parcelles du domaine se situent de part en part de Banyuls, majoritairement face à la mer.

Les vignes sont labourées grâce à un des derniers mulets de Banyuls conduit par son « traginer », muletier en catalan, qui a donné son nom au domaine.

 

 

Les rendements sont, comme souvent dans la région, extrêmement faibles, de l’ordre de 17 hectos.
On retrouve dans ces vignes tous les cépages blancs et rouges autorisés et l’offre est très variée. La dégustation proprement dite se passe au magasin que possède JF Deu dans une des rues piétonnes de Banyuls, comme beaucoup de ses collègues.

 

 

J’ai bien apprécié le Collioure blanc sec 2008 (grenache blanc 45%, grenache gris 30%, muscat petits grains 25%; 16°), doté d’une belle tension et pas trop marqué par l’alcool. Encore plus de plaisir avec le Collioure rouge 2007 (mourvèdre 25%, grenache noir 25%, syrah 25%, carignan 25%; 13,9°) , frais avec des tanins marqués mais intégrés, probablement suite aux longues cuvaisons (18 mois) ce qui en fait un vin déjà très prêt à boire alors que son cadet de 2008 paraît encore un peu jeune, très marqué par les tanins et le bois.

 

 

Petit coup de cœur pour Banyuls Rimage 2007 (grenache noir 65%, grenache gris 25%, carignan 10%; 17°) qui propose un équilibre subtil entre sa vinosité, son bois parfaitement intégré et le croquant de son fruit. Une belle bouteille à la longueur impressionnante. J’accroche moins sur le Banyuls Grand Cru 2000 (grenache noir 65%, grenache gris 25%, carignan 10%; 17°) que je trouve trop marqué par l’élevage. Enfin, mention spéciale aux vins doux naturels Banyuls Grand Cru Ambré et au Banyuls hors d’âge (grenache noir 65%, grenache gris 25%, carignan 10%; 17°; 1991 en majorité) qui, quand on apprécie ce type de vins, se démarquent par leur finesse.

Je ne peux que remercier cent fois Jean-Marc pour cette découverte.

Domaine du Traginer
Jean-François Deu
7, rue Saint-Pierre
66650 Banyuls sur Mer
TEL : 04 68 88 15 11
Web : www.traginer.fr

et puis ...

 

 

Le Vert et le Vin
Jean-Marc Imberdis
16 rue des Rés de Dursat
3200 Le Vernet
TEL : 08 73 69 57 58
Web :
www.levertetlevin.com