26 mars 2014

Christine Marzani : de l’utopie au partage

Christine Marzani : de l’utopie au partage Petit encart sur les habitudes de ce blog, puisque ce n’est, comme tel,  ni de vigneron, ni de bouteilles que je vais vous causer aujourd’hui, mais bien d’une personne qui un beau jour a décidé de faire du monde du vin sa vie et qui le fait admirablement bien si l’on entend ses très nombreux amis, j’ai nommé Christine Marzani.  « Toute ma vie, j’ai rêvé d’être hôtesse de l’air » disait un certain Jacques D. Certes non, avoir des talons hauts n’est pas vraiment une... [Lire la suite]

19 février 2013

Lettre ouverte de Vini Veri au Gambero Rosso

Je me permets de relayer ici une tentative de traduction personnelle de la lettre ouverte émanant du Consortium Vini Veri (en accord avec les autres associations de vins naturels italiennes) au Gambero Rosso suite aux articles de sa revue de janvier 2013, orientés asssez durement contre cette forme de viticulture et de production des vins, avec, en point d'encrage, l'article de Messieurs Bettane et Desseauve qui y avait fait grand bruit et qui, en plus d'attrister les passionnés que nous sommes ou pouvons être, a visiblement... [Lire la suite]
Posté par PBottcher à 12:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
18 février 2013

De Zabonprés à Zabon-Neige !

De Zabonprés à Alp'Hotel…ou plutôt...à « Zabon-neige ! » C'est une histoire de hasard, de concours de circonstances, de ces histoires qui comme souvent dans le monde du glou tournent vite en sourire, en connivence, en amitié, même.... D'un côté, il y a des vacances d'hiver entre potes depuis longtemps programmées dans une station réputée de la Tarentaise. Et il y a cette habituelle angoisse mêlée de désespoir quant à l'idée que seule la bière restera l'élément buvable des vacances, du moins, si l'on excepte les... [Lire la suite]
25 septembre 2012

Caffè al Dente..... Felicita !

Felicità. E' un bicchiere di vino, con un panino la felicità... Avant-propos Cet avant-propos pourra paraître simpliste surtout si vous êtes un fin gastronome mais je dois reconnaître que pendant presque 50 ans la gastronomie italienne s’est le plus souvent résumée, pour moi, à Bruxelles,  au spago maison ou chez les potes, version ultra roborative de la recette ancestrale, avec cet éloignement qui fait qu’à côté de la tonne de pates bien molles et de la demi tonne de viande, un paquet d’un mètre cube d’emmenthal râpé venait... [Lire la suite]