Et voilà, c’est (déjà) fini, comme dit la chanson.

11miniweb

Face à mes rêves et ceux de Nicoletta, la réalité aura finalement dicté sa loi et j’ai pris, en termes de passion, une des décisions les plus tristes de mes dernières années en annulant hier soir le Salon Vini, Birre Ribelli. A ce stade, en effet, malgré une énergie follement dépensée, trop peu de vignerons ont répondu définitivement présent, et même si j’ai entièrement confiance dans les très nombreuses promesses de participation, je ne peux pour autant risquer d’aventurer notre jeune ASBL dans ce qui risque de plus en plus de devenir un gouffre financier auquel, sans réserves personnelles, je ne peux faire face. Tout cela d’autant que des évènements ou des circonstances imprévues sont venues noircir le tableau, comme une difficulté, en novembre, pour les vignerons du Piémont à être présents ainsi que plusieurs évènements concurrentiels au Japon, face auxquels la petite Belgique se trouve bien menue.

Et pour ce genre d’évènements, sans l’assurance de pouvoir avoir le nombre de vignerons suffisant, il serait d’une grande naïveté de tenter de faire appel à des investisseurs, les temps ne sont pas à ce genre de choses.

J’ose espérer dire que j’annule aujourd’hui sur la ou les dates et la forme prévues mais que ce n’est que partie remise, mais il faudra une nouvelle énergie pour cela que je n’ai pas pour le moment.

A tous ceux qui y ont cru, qui m’ont apporté leur soutien, ou leurs promesses de soutien, je vous dis merci du fond du cœur, quant aux autres, ceux qui ont préféré quitter le bateau encore à quai ou qui n’ont pas voulu s’engager plus fermement, qu’ils sachent bien que je n’ai et n’aurai pas de rancune, visiblement, tous ensemble, nous n’étions pas encore prêts à créer un grand salon de vins naturels italiens en Belgique.